Le Lycée Kerplouz Lasalle Auray en finale au concours national de reconnaissance des végétaux à Lyon

par | 9 Déc 2019 | Concours, Divers | 2 commentaires

C’est dans le cadre du salon professionnel Paysalia, le 4 et 5 décembre que 73 jeunes ont été qualifiés pour la finale du concours national de reconnaissance des végétaux .

 Afin de valoriser les compétences botaniques, l’Interprofession VAL’HOR soutient l’organisation des concours régionaux de reconnaissance des végétaux et organise tous les deux ans une finale nationale avec la Direction Générale de l’Enseignement et de la Recherche (DGER) du ministère de l’Agriculture. Le concours met ainsi en lumière les formations dispensées conduisant vers les métiers de l’horticulture et du paysage.

Avant cette grande finale, des sélections régionales ont eu lieu sur l’ensemble des 13 régions métropolitaines de France. les jeunes des niveaux V (Capa, seconde pro, BPA), IV (Bac Pro, BP) et III (BTSA) des formations aménagements paysagers, production horticole et commerce se sont mesurés lors des concours régionaux de reconnaissance des végétaux organisés dans les établissements de formation en horticulture et paysage, avec le soutien de VAL’HOR, interprofession française de l’horticulture, de la fleuristerie et du paysage, de l’UNEP – Les Entreprises du Paysage et de la Fédération nationale des producteurs horticulteurs et pépiniéristes (FNPHP).

La compétition régionale de Bretagne avait eu lieu cette année le 4 avril 2019 au Lycée de Kerplouz .Elle a connu un véritable succès avec 140 jeunes apprenants, qui ont tenté leur chance dans les épreuves de reconnaissance des végétaux. Au terme de ces 3 mois de compétitions régionales, 73 jeunes se sont qualifiés pour la Finale du Concours National de Reconnaissance des Végétaux.

Les candidats se sont retrouvés pour la finale nationale dans le cadre du Salon Paysalia, le 4 décembre 2019 pour les épreuves et le 5 décembre 2019, à 11 h, pour la cérémonie de remise des prix.

Lors de la finale, les candidats avaient pour tâche de reconnaître, en 60 à 90 minutes selon leur niveau de formation, les végétaux sélectionnés avant le début de l’épreuve par le Jury parmi une liste de plus de 600 végétaux à connaître.

Initiée en 2015, l’ouverture du concours aux professionnels est reconduite cette année ! Ainsi, les professionnels de production, de paysage et de la distribution, mais aussi ceux des collectivités, les enseignants, les journalistes peuvent se mesurer et concourir sur le même parcours que les jeunes candidats à l’occasion de Paysalia.

Témoignages de nos deux candidats finalistes à Lyon :

Nicolas Morel, et Thomas Bardain .

C’est la sixième fois que Nicolas Morel participe à ce concours, ancien étudiant en BTS aménagement paysager du lycée Kerplouz et maintenant employé en création dans l’entreprise paysagiste Ropert Paysage, à Ploeren. Il a été quatre fois lauréat, et qualifié pour cette finale à Lyon  dans la catégorie des professionnels du Paysage. Cela a facilité son embauche car ces connaissances étaient un critère essentiel afin de conseiller les clients.

Pour cette finale, Nicolas a dû affronter les professionnels de l’enseignement horticole et du paysage qui ont obtenu les 3 premières places sur le podium. Très dur de rivaliser en tant que jeune professionnel du paysage face à des enseignants qui enseignent cette discipline depuis plusieurs années. Un peu de déception à ce niveau ! Prévoir peut être un classement différent aux jeunes professionnels afin de les motiver, car c’est un enjeu supplémentaire pour une embauche ou une qualification professionnelle.

Pour Thomas Bardain, qui n’était pas dans la même catégorie BPA Travaux Paysagers Niveau V formation Adultes a réussi à se positionner à la 3e place sur le podium (3e prix).  Une belle victoire pour ce jeune homme qui est devenu professionnel après l’obtention de son diplôme à Kerplouz .Il travaille actuellement dans la région Nantaise dans le parc Zoologique « Planète Sauvage » situé à Port Saint Père près de Nantes. Le parc collabore avec des chercheurs et finance des associations de conservation de la nature. Il couvre une superficie d’environ quatre-vingt-cinq hectares, avec de nombreuses espèces végétales dans lesquels vivent environ 1 100 animaux de cent vingt espèces, et se compose d’une partie safari visitable en voiture. Ce 3e prix reste une belle reconnaissance de son travail depuis le Régional .Il souhaite se représenter au prochain concours Régional à la MFR de Rennes St Grégoire (35) en avril 2020

Enfin, les visiteurs du Salon Paysalia ont pu s’exercer à la reconnaissance des végétaux autour du concours visiteurs, situé à l’entrée du Salon, qui présentait des plantes fournies par les producteurs exposants du « Village Fleurs de France ». L’occasion également de mettre en avant l’application Floriscope, un référentiel unique de 180 000 plantes !

Portes Ouvertes

2020 ⇒

Formations BTS uniquement
Vendredi 7 février
de 14h00 à 18h00

Ensemble des formations
Samedi 14 mars
de 9h00 à 17h00

Ensemble des formations
Vendredi 15 mai
de 16h00 à 19h00