Sélectionner une page

Un bon bol d’air sur l’Erdre pour Stirenn Ar Mor !

par | 6 Sep 2018 | Divers, La flotille du lycée | 1 commentaire

Quoi de mieux qu’une petite balade pittoresque et bucolique sur l’Erdre pour reprendre pied en cette nouvelle rentrée.
Et quel pied !! Le pied marin bien sûr. Nous sommes officiellement de vrais marins d’eau douce.
Les superlatifs ne manquent pas pour cette « magnifique » 32ème édition des rendez-vous de l’Erdre.
On pourra retenir que ce « merveilleux périple en agréable compagnie s’est déroulé dans la bonne humeur et la décontraction. Ce fût un bon moment de partage rempli de rires et de sourires « . Merci 👍

Dès notre arrivée le jeudi après midi à Nort sur Erdre, nous avons tout de suite pu voir que l’organisation était bien rodée et que nous n’embarquions non pas dans une galère mais bien dans une croisière grand luxe.
La mise à l’eau se déroule sans encombre et telle une flèche, Stirenn Ar Mor se jette à l’eau.

Le vendredi matin, la Yole se réveille sous un soleil radieux au son du saxophone de François Corneloup. Le réveil matinale des 232 embarcations et de leurs équipages s’effectue tout en douceur. Le départ, dans les méandres de l’Erdre, s’accompagnera de notes de Jazz arrivant des berges et des bateaux orchestre venant à notre rencontre.
L’arrivée est prévue en fin d’après-midi. Il nous faudra tout de même démâter pour arriver à Sucé sur Erdre !

Le lendemain, le réveil de la flottille est grandiose vu des berges. L’ensemble des bateaux s’élance vers Nantes.
La balade sera jalonnée de délicieuses dégustations et de baignades dangereuses au milieu de virulentes cyanobactéries. Mais il en faudra plus pour se laisser distraire par le chants des sirènes nous attirant vers la tentation. Les crèmes sont de sortie pour protéger sa « calvitie » et soigner sa « calcifie ».
Stirenn Ar Mor fait son arrivée dans le centre de Nantes en rang serré et au milieu d’une foule massée en nombre pour nous applaudir. Que dis-je ! Nous acclamer !!
Débarqués à quai par notre passeur Bertrand ! Un homme charmant au demeurant 😉 Une scène majestueuse posée sur l’eau se dresse devant nous. Le public écoute un jazz classique reposant et envoûtant. La pause est bien méritée ! Il est temps de se désaltérer autour d’une boisson fraîche et locale.

Le Dimanche matin, nous décidons de snober le « Brunch » offert par Madame la Maire dans les jardins de Nantes. Nous prenons la poudre d’escampette sur une rivière calme et tranquille. Après deux heures de navigation, nous voilà de retour à Sucé sur Erdre. Il est temps de débarquer et remonter Stirenn Ar Mor sur son char. La manœuvre est délicate mais effectuée d’une main de maître par un équipage aguerri et concentré. Le retour de la belle à Kerplouz sonne la fin de cette formidable odyssée.
Nous avons voyagé bien au delà des méandres de l’Erdre, transportés au rythme des saxophones, violoncelles, contrebasses et autres trompettes.
« Des profondeurs de l’Atlantide aux folles soirées de l’Ambassadeur, jamais on aura vu un tel équipage, parole de marin ! »

Nous sommes à peine rentrés que nous nous verrions bien déjà repartis. Alors, à refaire ?

France 3 Régions ! On y voit la yole en arrière plan !